Thé vert Sencha Fukamushi

Le thé vert Sencha Fukamushi de Sakao est Sa liqueur opaque et vert foncé saura plaire aux amateurs de thés denses et chlorophyllés. Ce thé vert qui provient de la première récolte contient différentes parties de la plante, les feuilles et les tiges. La maison de thé Sakao de Shizuoka travaille depuis 3 générations pour perfectionner et préserver l’art du thé et pour offrir une expérience riche et aromatique aux amateurs de thé.

  • 50g Thé vert avec fabriqué avec le processus de l’étuvage plus long
  • Prix ordinairement 12.95$
  • Code promo pour la communauté Õluna: oluna10 lors du panier d’achat

$11.66

Ce thé vert Sencha Fukamushi provient de la première récolte contient différentes parties de la plante, les feuilles et les tiges, et est fait à l’aide du processus de l’étuvage. C’est son étuvage plus long qui lui donne son caractère particulier et qui en fait un thé de qualité de loin supérieure au thé vert Sencha régulier. Le Sencha Fukamushi est chauffé à la vapeur pour arrêter l’oxydation des feuilles, et ce plus longtemps que le Sencha ordinaire (1-2 minutes), ce qui lui donne une saveur profonde, puissante et végétale et une couleur vert foncé. Il est riche en catéchine, un antioxydant qui a des effets anti-âge et anti-cancer.

Préparation:

1) Mettre le thé dans une théière. 2 cuillère à thé (soit environ 5g) pour 1 personne.

2) Verser l’eau bouillante (200ml) dans une tasse pour qu’elle refroidisse plus rapidement et attendre 30 secondes jusqu’à ce que la température de l’eau baisse à 70-80 degrés.

3) Verser l’eau dans la théière et laisser infuser 30 secondes.

4) Verser petit à petit en alternant entre les tasses pour que le thé soit réparti de manière égale et que la densité du thé soit égale dans chaque tasse.

Tradition familial 

L’arrière-arrière-grand-père de Reina exportait déjà du thé de Shizuoka à l’extérieur du Japon il y a plus d’un siècle. C’était le premier thé vert Japonais connu dans le monde.

Ensuite son arrière-grand-père a hérité de la plantation à Shizuoka, qu’il a ensuite légué à son grand-père Takejiro, qui a éventuellement épousé sa grand-mère Sonoko, fille d’un propriétaire de magasin de thé à Shinjuku, Tokyo avec lequel il avait travaillé un certain temps.
La grand-mère de Reina voyageait à l’étranger pour animer des cérémonies du thé, et a vu plusieurs photos de sa mère animant des cérémonies du thé lors de ses études aux États-Unis, où ses parents se sont rencontrés.

La famille est très exigeante sur leurs produits et Reina voulait être fiere ambassadrice d’une culture et d’un savoir-faire pluricentenaire. D’ailleurs, le logo d’entreprise représente la crête de la famille Sakao et qui s’appelle “Yokomokkou. Une crête, Mon (紋), est un emblème qui permet d’identifier un individu, une famille, une entreprise ou une institution au Japon. (Les crêtes ont commencé à être utilisées pendant l’ère Edo par les Samouraïs mais dès l’ère Meiji, leur usage a commencé à se démocratiser au Japon, notamment pour les logos des magasins ou brodés sur les kimonos pour identifier le kimono de chacun. )